1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Et si on regardait... Paris etc. ? (ou pas !)

parisContinuant sur ma lancée de séries françaises, je me suis rué sur Paris etc., une série Canal + de 12 épisodes d’environ 30 minutes, réalisée par Zabou Breitman sur une idée de Maïwenn. Paris etc., keskecé ? Ca raconte l’histoire de cinq parisiennes d’âges et de milieu différents qui vivent dans le Paris d’aujourd’hui. Ce sont cinq portraits féminins différents qui sont tirés par Zabou Breitman, qui sont en quelque sorte une chronique de vie des femmes de la capitale française ou qui y viennent pour un temps, de nos jours. Et ça commence par une pipe, et malheureusement pas celle de Magritte.

 

Tous les épisodes ou presque commencent par une scène de sexe ou de fantasme. C’est un peu facile, je trouve, et parfois sans réelle utilité. C’est supposé être drôle, mais je n’ai pas trouvé que ça l’était. Enfin bref. Nos cinq femmes (Nora, Mathilde, Allison, Gil et Marianne) sont toutes à une période phare de leur vie, dans ces moment où les crises existentielles peuvent apparaître. L’idée et à la fois de nous faire rire et de nous émouvoir et potentiellement de nous faire réfléchir sur les personnages proposés.

 

Oui mais voilà, ça ne passe pas aussi bien que Sex and the City. Valeria Bruni Tedeschi est gonflée à bloc et en devient exaspérante. Il en va de même pour cette jeune alsacienne de 20 ans qui découvre la vie parisienne pour un stage en cuisine d’un hôtel et qui comprend que ses parents sont le mal. C’est la caricature de la provinciale idiote qui débarque dans la capitale, qui va la sauver du milieu familial duquel elle est issue.

 

En effet, on cherche à faire comprendre que Paris est un personnage à part. Oui, Paris est masculin (ça, ce n’est pas du fait de la série, mais simplement des règles d’orthographe et de genre actuelles) et nous présente la parisienne d’hier et d’aujourd’hui : cela passe dans la série par l’utilisation d’images d’archives qui veulent probablement montrer que la vie à Paris a toujours été spéciale, depuis longtemps. Mais l’effet n’est, à mon goût, pas réussi.

 

Pour compléter cela, on fait comprendre qu’il y a des « trucs de parisienne » : c’est le cas de celle qui met en valeur ses défauts, qui fait bon genre et qui dit des gros mots… Avec également des visites de bons parisiens comme Augustin Trapenard (y’a pas plus parisien que lui, né dans le XVe !) ou de grandes figures telles que Bernard Pivot (qui n’est aujourd’hui connu que par les bobos parisiens, et moi. Oh wait…).

 

On présente malheureusement un Paris trop bobo. On est loin de la série d’Arte diffusée il y a deux ans qui présentait différents côtés de la ville de Paris et non un unique côté bobo (bourgeois-bohême, pour les provinciaux qui ne connaissent pas le terme). Et justement, ce côté bobo ne me parle pas. Je revendique en avoir certains aspects par moments, mais y’a des jours où faut pas pousser et là, Mme Breitman, tu m’as poussé Zabou. Bon d’accord, j'ai rédigé cette dernière phrase juste pour amener ma blague, mais on est tout de même trop dans le cliché, ce qui est très dommage car Paris avait beaucoup de choses à nous dire.

 

Pour finir, il y a une absence réelle d’enjeu dramatique. On est sur de la chronique de vie des personnages, mais ceux-ci sont tellement stéréotypés qu’il est impossible de réellement s’y attacher. Du coup, la série en devient décevante. D'autres choses sont à voir avant.

 

Je vous souhaite, car je ne vous reparlerai pas de séries d’ici-là, un très joyeux Noël du fond du cœur et je vous retrouve avec plaisir le 29 décembre.

The Scottish

Ajouter un Commentaire

Tout contributeur demeure propriétaire des droits de propriété intellectuelle qui seraient attachés à ses messages. Les propos tenus sur ce forum sont néanmoins publiés sous votre propre responsabilité. A ce titre, vous devez respecter les lois et règlements en vigueur et le droit des personnes. Par exemple, vous ne devez pas diffuser des messages violents, injurieux, diffamatoires, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, pédophiles, appelant au meurtre ou incitant au suicide, incitant à la discrimination ou à la haine ou dont le contenu reproduirait intégralement sans autorisation une œuvre protégée par la propriété intellectuelle (ex. articles de presse, message d’un tiers). Sont aussi interdits tous messages et liens portant ou incitant au téléchargement illégal, ainsi que le streaming illégal, notamment en partageant tout média dont le contenu est protégé (vidéos et photos promotionnelles officielles et captures officielles permises). Cependant les liens vers d'autres sites sont permis, à condition d'en préciser déjà l'URL du site général (page d’accueil), avant celui de la page en question. Sont également autorisés les citations ou extraits d'articles ou informations, montages d'extraits ou parties à buts artistiques ou informatifs (avec affichages des sources). Veillez par ailleurs à respecter la courtoisie nécessaire au bon déroulement des débats.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers commentaires Article