1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Et si on se faisait un peu peur? Focus sur Jekyll

Aujourd'hui je voudrais parler d'un alien. Non, pas du Docteur, vous allez encore m'accuser de radoter. Je veux parler d'une de ces séries que l'on regarde avec stupéfaction en se demandant si le scénariste est complètement sain d'esprit. Les Anglais sont très forts à ce petit jeu et Steven Moffat, le papa de Sherlock et de la saison 5 de Doctor Who (et zut, je n'ai pas tenu un paragraphe avant de le citer celui-là), est même un habitué du genre. Enfin bref, je vais vous parler de Jekyll, cette étrange mini-série de six épisodes qui a atterri sur les ondes de la BBC en 2007.

 

Oui oui, il s'agit bien du personnage de Stevenson, enfin, plus ou moins. Disons qu'il s'agit d'une adaptation moderne du mythe, ou plutôt d'une suite. L'histoire est centrée sur le Docteur Tom Jackman (James Nesbitt) qui, comme son illustre prédécesseur, a développé une deuxième personnalité plutôt... mal élevée. Sauf que lui n'a rien demandé et n'est pas allé jouer les apprentis sorciers : il ne sait pas pourquoi ni comment cela est arrivé mais il a appris à vivre avec, prenant des précautions pour limiter les dégâts que pourrait faire son double maléfique et vivant donc une sorte de collocation forcée avec son dangereux alter-ego.

Poisson d'avril : Top 10: Les séries les plus innovantes selon la rédaction

stargate universe 2Le printemps pointe le bout de son nez (enfin quand il est décidé) et cela met la rédaction de bonne humeur ! Assez pour revenir dans le positif pour le top de ce mois-ci.

 

Ainsi, nous avons décidé de vous dévoiler les séries qui, pour nous, ont été les plus innovantes, chacune à leur façon. Beaucoup de noms sont ressortis, les votes furent très éclectiques mais dix séries sont sorties "vainqueurs"de ce top.

 

Ecran sur les Androïdes

La sortie de mon roman de science-fiction mi avril « Je n’étais qu’un androïde » aux Editions Baudelaire, me donne l’occasion de parler ici de ces merveilles électroniques (le plus souvent) que croiseront tôt ou tard les hommes sur leurs trottoirs, mais aussi de les découvrir dans certaines séries télévisées, thème de ce site.

 

dos_et_couv

(Editions Baudelaire-ISBN 978-2-35508-672-4)

Et si on s'initiait au space opera? Focus sur Firefly

S’initier au space opera ? Heu…d’accord mais…c’est quoi ? Mon (tout petit) Robert le définit ainsi : « n.m. Genre narratif rassemblant des histoires dans lesquelles l'hyper-espace (ou un concept similaire) permet à l'humanité de voyager entre les étoiles. » Mouaih…vrai mais si restrictif ! Il faut vraiment que j’investisse dans un dictionnaire digne de ce nom.

 

Le space opera c’est avant tout une aventure au ton fortement épique. Dans un univers où d’innombrables planètes sont colonisées par d’innombrables races, un groupe hétéroclite de  héros part en quête (mission spéciale, exploration, guerre contre un grand méchant…), le plus souvent à bord d’un vaisseau spatial même si des exceptions existent. Le space opera aborde certains thèmes incontournables comme le racisme, l’union entre civilisations très différentes, la politique inter-galactique, la guerre et, souvent, l’avenir de l’humanité. On y retrouve également quelques batailles spatiales de ci de là et une bonne dose de « techno-babble », ce langage pseudo-scientifique censé expliquer toutes les innovations techniques du futur sans nécessiter trop d’énergie de la part des scénaristes.

 

Parce qu'il existe des incontournables: focus sur Doctor Who

altUne dizaine d’articles à mon actif et je n’ai toujours pas réussi à parler de ma série favorite. Non pas par manque d’envie bien sûr mais parce qu'il me parait presque impossible d’expliquer en quelques lignes ce monument de la science fiction britannique. Comment résumer une série qui dure depuis 48 ans, compte 770 épisodes (sans compter les audios et livres tirés de la série) et a donné naissance à trois spin-off ? Vous vous doutez donc  que mon article sera long (comment ça "comme toujours"?) et malgré tout incomplet.

 

Tout prof vous le dira, il faut commencer par définir le sujet : ok… Donc c’est l’histoire d’un extra-terrestre humanoïde qui voyage dans l’espace et le temps à bord d’une cabine téléphonique bleue accompagné d’un ou deux compagnons et qui se confronte à des salières géantes. Étrangement je sens que ce résumé est un tantinet restrictif et peu vendeur…

Test DVD de How I Met Your Mother Saison 5

packageHow I Met Your Mother saison 5 : sortie officielle le 16 mars 2011

 

CREATEURS : Carter Bays et Craig Thomas

 

PRODUCTEURS : Carter Bays, Craig Thomas, Pamela Fryman et Rob Greenberg.

 

ACTEURS: Josh Radnor, Jason Segel, Alyson Hannigan, Neil Patrick Harris, Cobie Smulders.

Top 10 : Les pires méchants selon la rédaction

adam buffyCe mois-ci, la rédaction a décidé d'arrêter de se montrer gentille et de dévoiler son côté critique !

 

Et puisque la gentillesse n'est pas au rendez-vous de ce top, nous parlerons des « méchants » dans les séries. Vous savez ces méchants qui nous effraient, nous font froid dans le dos mais que nous adorons... et bien nous ne parlerons pas d'eux! Non, ce mois-ci nous allons nous concentrer sur leur opposé: les méchants qui nous ont plus fait rire qu'autre chose tellement nous les avons trouvés ridicules, mal construits, inutiles... et donc qui nous ont beaucoup déçus, parfois à cause du jeu de l'acteur mais plus souvent pour le personnage en lui-même.

Parce qu' une adaptation n'a pas toujours besoin d'être fidèle : focus sur Merlin

En règle générale, je suis la première à jouer les puristes et à hurler quand une œuvre classique ou un mythe sont adaptés de manière un peu trop libre. Bon, je fais bien sûr une exception pour les parodies du genre Kaamelott ou pour les versions modernisées de classiques comme les excellents Jekyll et Sherlock de Steven Moffat puisque dans ces cas là l’adaptation est à la base même du projet de départ. Mais sinon, pas de pitié !

 

Je fais partie de ces chieuses qui se plaignent parce que Harry Potter est censé avoir les yeux verts et que ceux de Radcliffe sont bleus. Qui maugréent parce que la mini-série Dune (pleine de qualités au demeurant) fait de Léto un adolescent alors qu’il a 8 ans dans le roman de Frank Herbert. Qui bloquent sur le fait que le personnage d'Armand dans Entretien avec un Vampire soit censé être un adolescent fluet et qu’Antonio Banderas, quelles que soient ses qualités d’acteur et son physique avantageux, ne correspond pas tout à fait à ce portrait.

 

Les séries à Maxx: Degrassi Junior High/Degrassi High

degrassi-high-logo Titre Vo: Degrassi Junior High/Degrassi High

Titre Vf: Les Années Collège

Nombre de saisons: 5

Nombre d'épisodes: 70

Date de création: 1987

Date de fin: 1991

Casting: Pat Mastroianni (Joey Jeremiah), Neil Hope (Derek « Wheels » Wheeler), Stefan Brogren (Archie « Snake » Simpson), Stacie Mistysyn (Caitlin Ryan), Rebecca Haines (Kathleen Mead), Sara Ballingall (Melanie Brodie), Amanda Stepto (Christine « Spike » Nelson), Anais Granofsky (Lucy Fernandez), Siluck Saysanasy (Yick Yu), Duncan Waugh (Arthur Kobalewscuy)

Chaine Vo: CBC (Canada)

Chaine Vf: Antenne 2/France 2

 

Et si on découvrait une web-série? Focus sur Le Visiteur du Futur

Vous avez envie pour une fois de regarder une série française mais vous ne voulez pas pour autant avoir à subir les aventures des habitants du Mistral ou vous refaire l’énième rediffusion de Navarro. Vous aimeriez tant qu'à faire une série autre que policière. Vous avez, comme moi, la capacité d’attention d’un élève de 6ème hyperactif et ne voulez donc pas d’épisodes trop longs : et si vous vous laissiez tenter par une petite web-série bien sympathique : Le Visiteur du Futur?

 

Une web-série qu’est-ce que c’est ? Comme son nom l’indique c’est une série disponible sur le web. Oui, bon, comme toutes les autres, d’accord… mais légalement je veux dire. Plus encore, c’est une série créée spécifiquement pour le web et non pour la télévision même si certaines chaînes comme Nolife peuvent les diffuser. Qu’est-ce que ça change ? Et bien tout en fait. Le format tout d’abord, les épisodes d’une web-série sont en général courts. La qualité aussi, il faut bien l’admettre : le budget des web-séries est souvent ridicule et les acteurs et les scénaristes sont souvent des amateurs même s’il y a quelques exceptions comme Sanctuary ou Doctor Horrible’s sing-along blog.

 

 

Les derniers commentaires Article